Fournisseurs
AkzoNobel facilite la rénovation des optiques de phares
04/04/2019 - Mohamed Aredjal

 

La rénovation d’optique, un complément d’activité intéressant pour les ateliers ? AkzoNobel en est convaincu. Pour aider les réparateurs à mieux réaliser cette opération, le fabricant de peinture lance aujourd’hui la commercialisation du Sikkens Autoclear Lights, sa nouvelle solution dédiée à la réparation de phares. Ne nécessitant ni mélange, ni primaire d’adhérence, le produit se présente en bombe aérosol pour une application rapide, après ponçage de la surface endommagée ou opacifiée. Le temps de séchage, à 60°C, se limite à 30 minutes (ou 7 h à 20°C).

Selon le groupe néerlandais, Autoclear Lights permet de réduire les étapes de préparation requises, diminuant ainsi de 35 % la durée généralement nécessaire pour ce type d’intervention.  "C’est un produit prêt à l’emploi et autonome qui offre aux réparateurs la possibilité de gagner du temps et de minimiser les coûts pour leurs clients", précise Virginie Delville, responsable marketing vehicle refinishes d’AkzoNobel.

Un marché négligé ?

Avec Autoclear Lights, le fabricant de peinture espère inciter les ateliers à développer leurs offres dans un segment d’activité qu’il juge sous-exploité. S’appuyant sur une étude réalisée par le cabinet Gipa, AkzoNobel estime que le marché de la rénovation et de l’entretien d’optiques se chiffre à 794 000 interventions par an. "Environ 2 % des conducteurs conduisent avec un optique défectueux", ajoute Odette Dantas, directrice de Gipa France.

Autre paramètre à prendre en compte : depuis le 20 mai 2018, le contrôle technique s’est endurci, passant de 123 points de contrôles à 132 et de 453 points de défaillances à 606. Parmi les nouveaux points de contrôles majeurs qui font l’objet d’une contre-visite obligatoire : la défaillance du système de projection des phares. "En 2017, 8,89 % des contre-visites étaient déjà dues à un défaut de la fonction éclairage et signalisation", rappelle Odette Dantas.

Dans ce contexte, AkzoNobel encourage donc les garages à proposer et à promouvoir de nouvelles prestations forfaitisées, incluant la rénovation des optiques. Et la directrice de Gipa France de conclure : "Il faut aider les clients à mieux identifier cette opération, et s’inspirer de ce qu’a fait Carglass avec la réparation de vitrages, qui était autrefois une intervention ignorée par les automobilistes".