Fournisseurs
Sorea sur le devant de la scène
23/07/2019 - Mohamed Aredjal

 

EAI, SNRA, PNTI, etc. Toutes ces marques, qui vous sont peut-être familières, font aujourd’hui toutes partie du groupe Sorea. La société familiale fondée par Joseph Faravellon en 1970, aujourd'hui dirigée par Bruno Manta, veut  se faire un nom sur le marché de l’après-vente où elle s’est imposée comme l’un des spécialistes de la fabrication et la rénovation de pièces automobiles depuis plus de 50 ans.

"Le groupe est resté très discret ces dernières années alors que ses marques sont connues par une large partie de la profession. Il était temps de prendre la parole pour valoriser l’ensemble de notre offre", souligne Jérôme Habsieger, coordinateur France de Sorea.

L’entreprise propose aujourd’hui trois familles de produits : les machines tournantes (3500 références), les transmissions (3500) et les étriers de frein (5000). Ces pièces sont remanufacturées conformément au cahier des charges du constructeur dans le site de production d’origine à Valence, et dans une usine localisée en Tunisie. Pour son stock, Sorea s’appuie sur 8 dépôts répartis sur le territoire pour assurer un service en H+4 auprès de ses différents clients groupements : Nexus, Autodistribution, Alliance Automotive, Temot, ATR et LKQ.

Son chiffre d’affaires s’élève aujourd’hui à 20 millions d’euros, dont 60 % réalisés en France et 40 % à l’international (Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Italie, Espagne et Afrique du Nord). Un chiffre que Sorea espère dépasser rapidement grâce à l’extension de son catalogue. Une gamme d’arbres de transmission (en neuf) sera bientôt commercialisée par la société familiale qui n’exclut pas, à terme, de développer également une offre de crémaillères et pompes de direction rénovées.

Des nouveautés que le groupe ne manquera pas d’exposer à Equip Auto (stand J 086, hall 1), où il signera son retour après plusieurs années d’absence.